Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mormons et maison blanche

  • Jon Huntsman en lice pour la Maison Blanche

    Et de deux!

    whitehouse.jpgJon Huntsman, ancien gouverneur républicain de l'Utah, qui a démissionné en avril de son poste d'ambassadeur des États-Unis en Chine, a officialisé sa candidature à la Maison Blanche. Cela fait donc deux mormons, avec Mitt Romney, du même parti, pour une maison et un fauteuil. C'est tout simplement historique!

    A travers ces deux candidatures, ce sont deux façons d'être mormons qui vont s'affronter sur le scène politique américaine pour l'investiture du Parti républicain. Romney et Huntsman viennent tous les deux de vieilles et riches familles mormones mais ces candidats donneront malgré tout à voir le mormonisme sous différents angles.

    George Romney, père de Mitt, était gouverneur du Michigan, pro-droits civiques pour les Noirs, patron de American Motors et candidat qui aurait pu remporter l'investiture du Parti républicain s'il n'avait pas fait une bourde concernant la présence américaine au Vietnam. Issu du monde des affaires, Romney a aussi un CV de dirigeant politique fort intéressant. Il est l'homme qui a sorti les JO de Salt Lake City du gouffre financier dans lequel les scandales de corruption l'avaient plongé. Il a même réussi l'exploit de transformer les comptes déficitaires du comité en laissant derrière lui un bénéfice de $ 55 millions. Il a commencé à faire ses armes politiques en 1994, quand il a essayé de déloger, sans succès, Edward Kennedy du Sénat. Son premier succès politique viendra en 2003, avec son élection au gouvernorat du Massachussetts. Il est à l'origine d'une loi sur la santé qui est à la base même de la réforme de santé de Barack Obama.

    Quant à Jon Huntsman, son père est un magnat de l'industrie chimique. Son grand-père maternel, David B. Haight (1906-2004), était apôtre de l'Eglise mormone, après avoir été maire de Palo Alto, en Californie. Huntsman a CV politique dense. On l'a dit, il a été gouverneur d'Utah, mais aussi diplomate à plusieurs reprise en Asie: en Chine (administrations Bush père et Obama), à Singapour (Bush fils), une expérience à faire pâlir Sarah Palin!

    LDS San Diego Temple.jpgMais ce n'est pas parce que Huntsman et Romney sont tous les deux Mormons qu'ils se font des cadeaux. Les temples de l'Eglise mormone, dont celui de San Diego est représenté ici (à gauche) pour la symbolique de ma maison blanche, doit être le seul endroit où ces hommes ne sont pas en compétition. Et encore, ce n'est pas dit qu'ils se retrouvent dans un temple mormon en même temps. Car sur le plan religieux, on a d'un côté un Mormon de la Brigham Young University (Romney), institution conservatrice; et, de l'autre côté, il y a un Mormon d'une institution plutôt libérale, la  University of Utah (Huntsman), comme l'a si bien dit un habitant de Salt Lake City à la presse il y a quelques mois. Romney et Huntsman ont tous les deux été missionnaires pour l'Eglise mormone: Romney en France (dans le Sud de la France, dont Bordeaux) et Huntsman en Chine. Mais le mormonisme semble avoir influencé les deux hommes différemment.

    Les différences sont encore plus visibles sur le plan politique. En 2007, quand Huntsman était encore gouverneur de l'Utah et Romney à concourir pour l'investiture du Parti républicain contre John McCain et consorts, Huntsman a publiquement pris position et a fait compagne pour... McCain.

    Lequel des deux hommes est le mieux placé pour remporter l'investiture du GOP? Les démocrates, y compris Barack Obama, semblent s'inquiéter d'avoir à affronter Huntsman. Il est moins connu nationalement mais plus crédible que Romney parce qu'il n'a pas l'étiquette d'un "flip-flopper", c'est-à-dire de quelqu'un change de positionnement politique pour satisfaire un électorat (Romney est à la base un républicain modéré). Huntsman fait peur aux Démocrates parce qu'il pourrait récupérer les voix qui décident en principe de l'issu d'une élection: les électeurs indécis et indépendants. Toutefois, rien, pour l'instant, ne laisse penser qu'il puisse remporter l'investiture. Les différents signaux depuis sa démission du poste d'ambassadeur, et même avant, disaient bien qu'il murissait une candidature. Son équipe de campagne s'active depuis un moment. Or, il est pour l'instant loin derrière Romney, y compris en Utah!

    Par contre, contrairement à Huntsman, Romney est sur le terrain depuis 2006. Il n'est plus un "petit nouveau". Il a déjà tissé sa toile; et les conditions politiques lui sont favorables, même si son mormonisme représente encore un obstacle pour certains Americains.

    Affaire à suivre.